Karachi: les juges demandent la CJR pour Balladur et Léotard, Sarkozy n'est pas tiré d'affaire

Par

Les juges en charge du volet financier ont signé, vendredi 7 février, une ordonnance de 168 pages accablante pour Édouard Balladur et François Léotard. Ils demandent à la Cour de justice de la République de se saisir de leur cas et recommandent une audition sous le statut de témoin assisté pour Nicolas Sarkozy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'instruction des juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire dans le volet financier de l'affaire Karachi touche à sa fin. Après plus de trois ans d'enquête, les deux magistrats anticorruption ont signé, vendredi 7 février, une ordonnance de 168 pages au terme de laquelle ils demandent à la Cour de justice de la République (CJR) de se saisir des cas de l'ancien premier ministre Édouard Balladur et de son ministre de la défense François Léotard. Ils sont tous les deux soupçonnés d'avoir pris une part active dans un vaste système gouvernemental de détournement d'argent sur des marchés d'armement avec le Pakistan et l'Arabie saoudite.