Près de 17.000 bombes et engins explosifs neutralisés en 2018 en Irak

Par
Les experts des Nations unies ont annoncé jeudi avoir neutralisé l'an dernier près de 17.000 bombes et engins explosifs en Irak, une tâche qui prendra encore plusieurs années pour être menée à son terme.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

GENEVE (Reuters) - Les experts des Nations unies ont annoncé jeudi avoir neutralisé l'an dernier près de 17.000 bombes et engins explosifs en Irak, une tâche qui prendra encore plusieurs années pour être menée à son terme.

Il y à travers le pays 100.000 bâtiments en ruine ou endommagés où peuvent notamment se trouver des engins explosifs improvisés (IED) laissés par les djihadistes du groupe Etat islamique, a précisé lors d'une conférence de presse à Genève Pehr Lodhammar, qui dirige le bureau irakien du service de l'Onu de lutte contre les mines (UNMAS).

En 2018, 2.000 IED ont ainsi été neutralisés en territoire irakien, ainsi que 782 ceintures explosives, certaines retrouvées sur les cadavres de djihadistes enfouis sous les décombres.

Les équipes de l'UNMAS travaillent à Mossoul, Falloudja, Tikrit, Kirkouk et sont en train d'étendre leurs opérations à Sindjar.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale