Quand l’ex-ministre espagnol Rodrigo Rato ment au juge

Ancien ministre de l’économie d'Aznar et ancien directeur du FMI, Rodrigo Rato était un homme politique de poids. Puis il a travaillé pour plusieurs banques et dirigé Bankia, aujourd'hui visée par des plaintes pour, entre autres, escroquerie et administration frauduleuse. C’est ce qui lui vaut d’être entendu par la plus haute juridiction espagnole, devant laquelle il a travesti la réalité avant de revenir sur ses déclarations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pilier des deux gouvernements de José María Aznar, Rodrigo Rato a été son 2e, puis son 1er vice-président, tout en occupant le ministère de l’économie de 1996 à 2004. Considéré comme l’artisan du « miracle économique » espagnol des années 1990, il n’a pour autant pas réussi à prendre la tête du Parti populaire (PP, droite) et à se présenter comme candidat à la présidence du gouvernement à la suite des élections générales de 2004, gagnées par le Parti socialiste (PSOE).