De nouvelles recherches confirment que le Zika attaque le cerveau

Par

Une série d'études confirment la toxicité du Zika pour le cerveau et renforcent la suspicion de lien entre le virus et la vague de microcéphalies au Brésil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une série de recherches nouvelles confirment la toxicité du Zika pour les cellules nerveuses et le cerveau. Elles renforcent la suspicion de lien entre le virus et la vague de microcéphalies et de malformations cérébrales observée au Brésil depuis l’automne 2015. Ainsi, une expérience réalisée aux États-Unis et une autre au Brésil éclairent le mécanisme par lequel le virus pourrait perturber le développement du cerveau des fœtus infectés.