En Ukraine, recrudescence des violences sur fond de guerre de l’information

Par

Malgré l'instauration en février d'un cessez-le-feu, les tirs d'artillerie visant des zones d'habitation sont quasiment quotidiens dans l'est de l'Ukraine. La mission spéciale d'observation de l'OSCE dénonce l'implication des deux parties. Ses 513 observateurs continuent à mener un précieux travail de terrain, sans être à l'abri des erreurs et des manipulations, comme en témoigne un récent incident.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un couac qui en Europe occidentale n’a presque pas été relevé, alors qu’en Russie et en Ukraine, certains en ont fait leurs choux gras. Lundi 3 août, la mission spéciale d’observation en Ukraine (Special Monitoring Mission ou SMM) de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a publié dans son bulletin quotidien une information plutôt sensationnelle mais qui, après vérification, s’est révélée erronée.