Aux Etats-Unis, la «cancel culture» met Trump et Obama d’accord

Par

Depuis la mort de George Floyd, la cancel culture s’affiche sur les réseaux sociaux. Expression démocratique ou nouvelle forme d’intimidation en ligne : ce mouvement de boycott est critiqué à gauche comme à droite aux États-Unis, mais pas pour les mêmes raisons.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– Donald Trump et Barack Obama ont au moins un point commun : ils sont tous les deux hostiles à la cancel culture (« culture de l’annulation »).