Aux Etats-Unis, la «cancel culture» met Trump et Obama d’accord

Par Alexis Buisson

Depuis la mort de George Floyd, la cancel culture s’affiche sur les réseaux sociaux. Expression démocratique ou nouvelle forme d’intimidation en ligne : ce mouvement de boycott est critiqué à gauche comme à droite aux États-Unis, mais pas pour les mêmes raisons.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– Donald Trump et Barack Obama ont au moins un point commun : ils sont tous les deux hostiles à la cancel culture (« culture de l’annulation »).