En Argentine, la vice-présidente Kirchner condamnée à 6 ans de prison et à l’inéligibilité à vie

La vice-présidente argentine Cristina Kirchner a été condamnée mardi à 6 ans de prison, même si son immunité parlementaire l’en préserve, et à une inéligibilité à vie, dans un procès pour fraude et corruption durant ses mandats présidentiels de 2007 à 2015. Elle dénonce une « mafia judiciaire » et un « État parallèle ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Six ans de prison et l’inégibilité à vie. La peine est historique et lourde pour la vice-présidente argentine Cristina Kirchner, 69 ans, reconnue coupable mardi 6 décembre « d’administration frauduleuse » au préjudice de l’État, dans un procès portant sur des attributions de marchés publics dans son fief politique de Santa Cruz (sud), pendant ses deux mandats de présidente, de 2007 à 2015.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal