La Chine enterre progressivement la politique « zéro Covid »

Dix jours après des manifestations un peu partout dans le pays, Pékin a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie, avec notamment l’abandon de la mise en quarantaine des personnes asymptomatiques et des cas légers. Les autorités reconnaissent que le variant Omicron est moins pathogène, et veulent accélérer la vaccination.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le coup de semonce a été bien reçu par les autorités chinoises. Dix jours après des protestations inédites un peu partout dans le pays, provoquées par un ras-le-bol général face aux confinements et aux tests PCR réguliers, en particulier chez les jeunes, la politique « zéro Covid » est abandonnée progressivement. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal