Evasion fiscale : l'ancien banquier d'UBS Raoul Weil plaide non coupable

Par

La justice américaine accuse l'ancien banquier d'avoir organisé la fraude fiscale de milliers de clients américains de la banque suisse, pour un montant de 20 milliards d'euros. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien cadre de la banque suisse UBS Raoul Weil, soupçonné d'avoir aidé des milliers d'Américains à échapper à l'impôt, a plaidé « non coupable » mardi 7 janvier en Floride. Il comparaissait devant une juge fédérale de Fort Lauderdale, où il a été formellement mis en accusation pour « complicité de fraude fiscale ». La date de son procès a été fixée au 18 février.