L’Iran riposte, Trump sur le pied de guerre

Par

Dans la nuit de mardi à mercredi, le régime de Téhéran a répliqué depuis son territoire à l’assassinat du général Soleimani, ordonné par Donald Trump. Après une semaine de rhétorique incendiaire, le président américain a donné le sentiment de temporiser.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis) de notre correspondant.– Sur les chaînes américaines, tout s’est précipité en quelques minutes. Mardi 7 janvier en début de soirée à l’heure de la côte est, la nouvelle d’une attaque par une douzaine de missiles balistiques contre deux bases irakiennes abritant des militaires américains, à Erbil (nord) et Ain-el-Asad (est), vient d’être rendue publique. Des victimes militaires côté irakien sont annoncées  — finalement, il n'y en aura pas.