Sous le régime d'Erdogan (1/2): Turquie, la démocratie effacée

Par

Saisies des médias, emprisonnement d'universitaires, massacres dans les régions kurdes, affairisme et accusations de corruption, sous-évaluation de la menace de l’État islamique, attentats à répétition et désordres au sein des services de renseignement… La Turquie paraît s’enfoncer de plus en plus dans la dictature. Premier volet de notre enquête au cœur du système Erdogan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Istanbul et Ankara (Turquie).- L’homme qui nous attend près de l’embarcadère d’Üsküdar, quartier de la rive asiatique d’Istanbul, n’aurait pas dû être là. À quelques centimètres près, sans ses amis qui faisaient barrage entre lui et les deux bombes, il n’aurait jamais quitté le bitume de la place d’Ankara. Deux explosions dont il ne garde aucun souvenir : « Je n’ai rien entendu, je saluais un ami que je venais d’apercevoir, et je me suis réveillé à l’hôpital. »