Lula en prison, climat délétère au Brésil

Par

Lula a finalement accepté de se livrer à la justice et a passé samedi 7 avril sa première nuit en prison. Il a été condamné à 12 ans de prison dans le scandale de corruption Petrobras. L’ancien président brésilien et ses soutiens politiques dénoncent un complot politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Finalement, Lula a cédé. Après de longues hésitations, l’ancien président brésilien, visé par un mandat de dépôt lancé à la suite de sa condamnation à 12 ans de prison, a annoncé samedi 7 avril qu’il acceptait d’être écroué. « Je ne suis pas au-dessus des lois », a-t-il dit à ses partisans, réunis au siège du syndicat des métallurgistes, le berceau de sa carrière politique. Il leur a annoncé sa décision de se plier à l’injonction du juge fédéral, qui avait rejeté la requête de ses avocats et lui avait enjoint de se rendre aux forces de police.