« Va étudier, Camba ! »

Par

Où le Portugal de Miguel Relvas, ministre démissionné pour fraude universitaire, donne une leçon de démocratie à la "République exemplaire" de François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis, "docteur des universités" à la mode de Bretagne. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une information qui concerne en priorité le premier secrétaire du Parti socialiste français, dont le mandat, à défaut du parcours universitaire, est désormais légitime, semble-t-il : une centaine d’anciens étudiants de l’université Lusophone de Lisbonne ont décidé de revenir sur les bancs de la faculté afin de ne pas perdre un diplôme dont les conditions d’attribution ont été jugées litigieuses par le ministère de l’éducation. Un risque que ne court pas le « docteur des universités » Jean-Christophe Cambadélis au vu de l’apathie démocratique qui a accueilli la révélation ici même, par mon collègue et ami Laurent Mauduit, du caractère éminemment suspect de son itinéraire académique.