Une ONG accuse AXA et ses filiales de «financement de crimes de guerre» par le biais de ses investissements israéliens

Par

L’organisation SumOfUs s’est appuyée sur les données de l’ONG Profundo pour dénoncer les liens financiers entre la compagnie d’assurances et six sociétés israéliennes investissant dans des projets d’infrastructures dans les colonies en Cisjordanie, illégales au regard du droit international. Le groupe dément.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ONG SumOfUs a publié lundi 8 juillet un rapport intitulé « Quand AXA finance les crimes de guerre », qui dénonce l’implication du géant de l’assurance dans l’occupation israélienne par le biais de ses investissements, directs ou indirects, dans diverses sociétés du pays.