#MeToo : le double visage du gouverneur de l’État de New York

Par

Alors qu’il s’était érigé en défenseur du mouvement #MeToo, Andrew Cuomo est accusé d’avoir harcelé sexuellement au moins onze femmes dans le cadre de ses fonctions, à l’issue d’une longue enquête judiciaire. Le président Joe Biden l’appelle à la démission. L’affaire interroge une nouvelle fois l’héritage du mouvement #MeToo. Les choses ont-elles vraiment changé ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– Lorsque le scandale a éclaté cet hiver, le gouverneur de New York a d’abord temporisé. Andrew Cuomo, 63 ans, semblait confiant. À ses électeurs, auxquels il s’était alors adressé directement face caméra, il n’avait demandé qu’une seule chose : de la patience. Les résultats de l’enquête indépendante annoncée début mars allaient bientôt le blanchir.