Face à Trump, les Européens sans stratégie

Par

Humiliés par Donald Trump, les dirigeants européens veulent sauver les intérêts de leurs entreprises en Iran, mais aussi leur partenaire iranien, le président Hassan Rohani. « Ce n’est pas la fin de l’histoire », tempère l’Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nos amis américains… » par-ci, « nos amis américains… » par-là. Il y a quelque chose de pathétique dans les déclarations des diplomates français et de leurs collègues européens quand, au lendemain de la dénonciation de l’accord sur le nucléaire iranien, ils évoquent Donald Trump et son administration. Car, à aucun moment, le locataire de la Maison Blanche et les siens ne se sont comportés en amis.