La France plus amie que jamais avec la dictature militaire égyptienne

Par

Le ministre Jean-Yves Le Drian s'est rendu pour la 9e fois depuis 2012 en visite en Égypte, pour afficher la détermination du nouveau pouvoir à poursuivre sa « relation privilégiée » avec le président Sissi. Malgré la multiplication des atteintes aux droits humains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Yves Le Drian aux côtés d’Abdel Fattah al-Sissi, ou le symbole de la continuité entre deux quinquennats. Artisan du rapprochement avec l’Égypte pendant le mandat de François Hollande, l’ancien ministre de la défense, aujourd’hui ministre des affaires étrangères, s’est rendu jeudi 8 juin au Caire pour rencontrer le président égyptien qui vient de promulguer une loi entravant l’action des ONG et qui multiplie les arrestations d’opposants politiques.