Législatives britanniques: le pari raté de Theresa May

Par

Et bis repetita. Pour la deuxième fois en deux ans, un premier ministre conservateur britannique fait un pari électoral… Et le perd. Ce jeudi, Theresa May a échoué à renforcer sa majorité comme elle l’escomptait. Elle perd même la majorité absolue. La chercheuse Florence Faucher livre ses premières analyses du scrutin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Hung parliament » : c’est l’expression qui court depuis jeudi soir dans les médias britanniques. Un parlement indécis, sans majorité. Une situation rarissime dans l’histoire politique britannique puisqu’elle ne s’est produite que deux fois depuis la Seconde Guerre mondiale.