Au Maroc, les partis proches du roi remportent les législatives

Par

Après une décennie au gouvernement, le PJD, parti islamo-conservateur que la monarchie a su domestiquer, s'est effondré lors des législatives de mercredi, au profit de deux partis libéraux, le RNI et le PAM, proches du roi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sa déroute était annoncée. La question était de connaître son ampleur. Celle-ci est spectaculaire et constitue une surprise. Le Parti islamiste de la justice et du développement (PJD), au pouvoir depuis une décennie, s'effondre au Maroc à l’occasion des élections législatives organisées mercredi 8 septembre.