Ce que Trump nous dit de l’époque

Par

Les résultats des élections de mi-mandat montrent que Donald Trump bénéficie du soutien d’une base régulière de partisans convaincus, qui ne se laissent pas convaincre par des arguments rationnels ni par des leçons de morale. Le président américain cherche moins à rassembler qu’à cliver. Pour cela, tous les coups sont permis : insultes, connivence et mauvaise foi. Dernier exemple en date : un tweet contre Macron, à peine arrivé à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux ans après son élection surprise à la présidence des États-Unis, Donald Trump continue de défier les pronostics. Il vient de subir un échec relatif aux élections de mi-mandat mais, loin de l’effondrement espéré par ses opposants, il résiste mieux que ses trois prédécesseurs à la Maison Blanche.