Pegasus : six Palestiniens espionnés par le logiciel

Le logiciel espion de la société israélienne NSO a été utilisé pour surveiller les téléphones de six Palestiniens. Les concernés sont des fonctionnaires du ministère palestinien des affaires étrangères ou des défenseurs des droits de l’homme.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ramallah (Cisjordanie occupée).– Tout a commencé par des suspicions. Le 16 octobre, quand il voit que son téléphone fait des choses étranges et passe des appels qu’il n’a pas émis, Ghassan Halaika, chercheur de terrain pour l’organisation palestinienne de défense des droits de l’homme Al-Haq, se rapproche du groupe Front Line Defenders (FLD) pour leur demander d’enquêter sur le téléphone. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal