A Jérusalem, Trump provoque colère et désolation

Par

Après la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël, des affrontements ont éclaté entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes. À Jérusalem-Est, les réactions des habitants sont partagées entre volonté d’en découdre et indifférence face à une décision qui, disent-ils, ne change rien à leur réalité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.- Le scénario était écrit. La reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël a bien provoqué une vague d’indignation. Ces deux derniers jours, quelques milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues à Ramallah, Bethléem ou encore à Hébron, en Cisjordanie, mais aussi dans la bande de Gaza, ainsi qu’à Jérusalem. Des affrontements ont éclaté avec les forces de sécurité israéliennes, faisant deux morts à Gaza et des centaines de blessés. Plusieurs dizaines de Palestiniens ont également été arrêtés. En représailles à des tirs de roquettes en provenance de Gaza, l’armée israélienne a par ailleurs bombardé des positions du Hamas, faisant des dizaines de blessés. À Jérusalem-Est, certains Palestiniens se disent prêts à une nouvelle Intifada, d’autres pensent que les déclarations de Donald Trump n’auront aucune influence sur leur quotidien.