Frais de scolarité: les (très chères) conséquences d'une promesse de campagne

Par
Promesse de campagne du candidat Nicolas Sarkozy tenue: la gratuité des lycées français à l'étranger pour les élèves français, sans aucune condition de ressource pour les familles et alors que certaines n'acquittent plus leurs impôts en France. Mais le tout va coûter dans les 265 millions au contribuable français et fragilise un réseau d'établissements français à l'étranger déjà en difficulté financière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était une des promesses de campagne que le candidat Nicolas Sarkozy avait faites en mars 2007. Trois jours avant Noël, lors de son voyage au Brésil, le président de la République a pu rassurer les expatriés français: l’Etat prendra bien en charge les frais de scolarité des enfants français inscrits dans des lycées français à l’étranger, et ce, indépendamment du revenu des familles.