Allemagne: la CDU en crise avec le départ surprise de sa présidente

Par

Annegret Kramp-Karrenbauer a annoncé lundi qu’elle ne serait bientôt plus cheffe de la CDU. Perdue entre la ligne libérale d’Angela Merkel et la concurrence anxiogène de l’extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant. – Le cycle des crises au sein des partis gouvernementaux allemands se poursuit. En 2018, le parti conservateur (CDU) s’était déchiré avant de réussir à régler la succession d’Angela Merkel à la tête du parti. En 2019, c’était au tour des sociaux-démocrates d’initier un référendum interne inédit pour parvenir à se doter d’une nouvelle direction bicéphale. Pour 2020, ce « cycle des crises » est relancé, depuis lundi matin, avec l’annonce surprise de la démission d’Annegret Kramp-Karrenbauer, cheffe de la CDU et dauphine de Merkel.