Ouverture des archives classifiées: la vraie fausse «avancée» du président Macron

Par

Emmanuel Macron a annoncé déverrouiller l’accès aux archives secret défense dont celles sur la guerre d’Algérie. Pour les associations qui ont attaqué devant le Conseil d’État les instructions ministérielles à l’origine des entraves, le compte n’y est pas et le problème reste entier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron ne s’est toujours pas publiquement prononcé sur le contenu du rapport qui lui a été remis le 20 janvier par l’historien Benjamin Stora dans le but de « réconcilier les mémoires » entre la France et l’Algérie, endolories par les décennies de colonisation et les années de guerre. Un rapport passionnel comme le sujet, attaqué de toutes parts, d’une rive à l’autre de la Méditerranée et que son entourage a résumé à un lapidaire « ni repentances ni excuses ». Mais le président français agit « concrètement », font comprendre ses conseillers. Et il communique... par communiqué.