France-Algérie: le rapport Stora privilégie une commission «Mémoire et vérité» à des excuses officielles

Par

Dans son rapport sur la colonisation et la guerre d'Algérie remis mercredi à l'Élysée, l'historien Benjamin Stora préconise une commission « Mémoire et vérité » pour impulser des initiatives mémorielles de part et d'autre de la Méditerranée. Mais déconseille au président des excuses officielles. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un rapport éminemment sensible dont la remise officielle a plusieurs fois été repoussée. Au point que son auteur s’en était inquiété, craignant que sa mission soit devenue encombrante pour son commanditaire, Emmanuel Macron, président d'une République où le premier ministre clame à la télévision que « nous » n’avons pas à « nous autoflageller, regretter la colonisation, et je ne sais quoi encore ». Le rapport est enfin public.