UE: la Commission critiquée pour son recours à des sociétés de conseil

Par

Alors que la Commission dépense de plus en plus d’argent dans des contrats avec des cabinets de conseil et stratégie, faute d’expertise en interne, Mediapart s’est entretenu avec l’universitaire Didier Georgakakis, qui revient sur le « tournant managérial » de la fonction publique européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En quatre ans, la facture a explosé. La Commission a dépensé plus de 462 millions d’euros entre 2016 et 2019 dans des contrats conclus avec quatre cabinets de conseil surnommés les « big four », PWC, KPMG, Deloitte et EY, selon des chiffres publiés en fin de semaine dernière par Euractiv. De l’intelligence artificielle au contrôle fiscal des entreprises, ces contrats touchent à des secteurs de compétence très variés de l’exécutif européen.