Après le Danemark, le Royaume-Uni veut lui aussi externaliser la demande d’asile

Par

La ministre de l’intérieur britannique a annoncé vouloir externaliser la demande d’asile en plaçant les requérants dans des centres à l’étranger. Le Royaume-Uni suit ainsi le modèle du Danemark, qui a voté une loi en ce sens début juin, et de l’Australie, où ces méthodes sont déjà en place depuis longtemps.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En matière d’immigration, le Royaume-Uni ne cesse de faire preuve d’imagination. Après des projets toujours plus délirants pour tenir à distance les migrants, tels que des machines à vague visant à les repousser en mer ou des centres « flottants » pour maintenir les demandeurs d’asile au large en mer, le gouvernement britannique vient de proposer un projet de loi visant à externaliser la demande d’asile, à l’initiative de la secrétaire d’État à l’intérieur, Priti Patel.