Nouvelles d’une prison turque

Par Jean-Paul Champseix (En attendant Nadeau)

Emprisonné pour « propagande terroriste », Selahattin Demirtaş, leader du parti pro-kurde HDP, plante avec humour l’importance du combat politique, et décrit l’horreur vécue par certaines de ses compatriotes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selahattin Demirtaş, député depuis 2007, est le charismatique leader du parti de gauche et pro-kurde HDP (Parti démocratique des peuples) qui, en 2015, était parvenu à séduire 13 % de l’électorat turc. Incarcéré en 2016, après le coup d’État manqué, Demirtaş est accusé de « diriger une organisation terroriste » liée au PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). En juin 2018, candidat à l’élection présidentielle, il fait campagne depuis sa cellule et obtient 8 % des suffrages. En septembre dernier, il a été condamné à quatre ans et demi de prison pour « propagande terroriste ».