A Londres, May contrainte de reporter le vote sur le Brexit

Par

Les députés britanniques devaient voter mardi 11 décembre sur l’accord de sortie de l’UE négocié durant 17 mois. Devant une majorité loin d’être acquise pour Theresa May, qui semble, une fois de plus, très fragilisée, la première ministre a décidé de reporter le vote. Dans l’opposition, Jeremy Corbyn continue d’appeler à des élections générales pour sortir de la crise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux ans et demi après la victoire du « oui » au référendum sur le Brexit, avec 51,8 % des voix, les 650 députés britanniques s’apprêtaient – enfin – à se prononcer, mardi 11 décembre sur le texte du divorce sorti des négociations avec l’Union européenne. En cas de feu vert, il n’aurait plus resté au Parlement européen qu’à valider le texte, pour une sortie du Royaume-Uni fin mars 2019.