Boris Johnson place la BBC sur la corde raide

Par

Le groupe audiovisuel public britannique fêtera ses 100 ans en 2022. Mais le gouvernement de Boris Johnson, qui lui est hostile, envisage la suppression de la redevance, dont proviennent 75 % de ses revenus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Grande-Bretagne), de notre correspondante.– Boris Johnson n’a pas perdu de temps. En décembre dernier, immédiatement après sa victoire aux élections législatives, le premier ministre britannique a chargé son gouvernement d’étudier la possibilité de décriminaliser le non-paiement de la redevance audiovisuelle, d’un montant équivalent à 178 euros. Mercredi 5 février, la ministre de la culture, Nicky Morgan, a officiellement lancé une consultation publique sur le sujet, arguant du fait que les amendes et les sanctions contre les fraudeurs doivent être « justes et proportionnelles », en particulier pour « les personnes dans le besoin ».