Amandine Alexandre

Ses Derniers articles

  • Au Royaume-Uni, Extinction Rebellion impose le climat dans la campagne

    Par

    Depuis ses premières actions en novembre 2018, ce mouvement de désobéissance civile a prospéré outre-Manche. Sous son influence et celle d’autres mouvements écologistes, le changement climatique est devenu l’un des thèmes dominants de la campagne des élections législatives du 12 décembre.

  • Dans la tempête du Brexit, la monarchie britannique prend l’eau

    Par
    Le premier ministre Boris Johnson et la reine Elizabeth II le 24 juillet 2019 à Buckingham Palace à Londres. © Reuters Le premier ministre Boris Johnson et la reine Elizabeth II le 24 juillet 2019 à Buckingham Palace à Londres. © Reuters

    En déclarant que la suspension du Parlement par Boris Johnson était « nulle et non avenue », la Cour suprême n’a pas seulement affaibli le premier ministre britannique. Elle a aussi malmené le statut de cheffe d’État de la reine Elizabeth II à un moment délicat de son règne.

  • La Cour suprême britannique inflige un camouflet à Boris Johnson, le Parlement reprend son cours

    Par
    Un manifestant devant la Cour suprême, mardi 24 septembre à Londres. © REUTERS/Henry Nicholls Un manifestant devant la Cour suprême, mardi 24 septembre à Londres. © REUTERS/Henry Nicholls

    À l’unanimité, onze juges de la plus haute cour judiciaire du Royaume-Uni ont décidé que la suspension du Parlement était « illégale, nulle et non avenue ». Les parlementaires seront de retour à Westminster mercredi matin. Tout comme le premier ministre, qui a écourté son séjour à New York.

  • Le Royaume-Uni en plein malaise constitutionnel

    Par
    Des manifestants anti-Brexit devant Westminster le 4 septembre 2019. © Reuters/Henry Nicholls Des manifestants anti-Brexit devant Westminster le 4 septembre 2019. © Reuters/Henry Nicholls

    La suspension du parlement britannique par le premier ministre Boris Johnson est-elle ou non légale ? La semaine dernière, la plus haute cour de justice écossaise a jugé que non. La Haute Cour de Londres est arrivée, elle, à une tout autre conclusion. Il appartient à présent à la Cour suprême de trancher. À partir de mardi 17 septembre et pendant trois jours, 11 juges de la plus haute instance judiciaire du Royaume-Uni se penchent sur cette question fondamentale. 

  • Boris Johnson suspend le jeu parlementaire

    Par
    Boris Johnson au Parlement à Londres, le 10 septembre 2019. © Capture d'écran Boris Johnson au Parlement à Londres, le 10 septembre 2019. © Capture d'écran

    Le Parlement britannique a été suspendu dans la nuit au terme d’une séance houleuse au cours de laquelle les députés ont de nouveau voté contre l’organisation d’élections anticipées. À la tête du gouvernement, Boris Johnson a les mains libres, ou presque, pendant les cinq prochaines semaines. Et assure être en mesure de trouver une issue à l’impasse du Brexit.

  • Brexit: les opposants à une sortie sans accord face au risque d’élections anticipées

    Par
    Le premier ministre Boris Johnson devant la Chambre des communes, le 25 juillet. © Reuters TV Le premier ministre Boris Johnson devant la Chambre des communes, le 25 juillet. © Reuters TV

    Les députés britanniques font leur rentrée mardi à Westminster dans une atmosphère extrêmement tendue. La suspension du Parlement à partir de la mi-septembre laisse volontairement peu de temps aux élus déterminés à légiférer contre une sortie sans accord de l’UE le 31 octobre. Pour certains, en précipitant des élections anticipées, le gouvernement tendrait un « piège » aux opposants au no deal.

  • Deux ans après l’incendie de Grenfell Tower, l’inaction coupable de Theresa May

    Par
    Un homme passe devant une fresque en soutien aux habitants de Grenfell Tower, le 2 août 2018. © Reuters Un homme passe devant une fresque en soutien aux habitants de Grenfell Tower, le 2 août 2018. © Reuters

    En juin 2017, l’incendie de la tour HLM de Londres Grenfell Tower a fait 72 victimes et suscité une vague d’indignation dans le pays. Mais au terme de son mandat, le bilan de la première ministre Theresa May est catastrophique, incapable d’améliorer la sécurité de centaines d’immeubles considérés à risques dans le pays.

  • Royaume-Uni: «Les conservateurs sont dans la nasse»

    Par
    Boris Johnson après son élection à la tête du parti conservateur, le 23 juillet, à Londres. © Reuters Boris Johnson après son élection à la tête du parti conservateur, le 23 juillet, à Londres. © Reuters

    Le nouveau premier ministre du Royaume-Uni est une figure bien connue des Britanniques. Excentrique et défenseur du Brexit, Boris Johnson incarne aussi le libéralisme à tout crin défendu par son parti. D’où le soutien des conservateurs, balayés lors des européennes, selon Tim Bale, professeur de science politique à Londres.

  • Brexit: et maintenant, Theresa May propose un second référendum

    Par
    Theresa May, après le sommet européen, le 11 avril 2019. © Reuters Theresa May, après le sommet européen, le 11 avril 2019. © Reuters

    La première ministre britannique a eu une idée : si les élus de la Chambre des communes approuvent le projet de loi sur le Brexit début juin, ils pourront ensuite se prononcer en faveur de la tenue d’un second référendum. Mais à Westminster et dans le reste du pays, plus personne ne prête attention à ce que dit la cheffe du gouvernement.

  • A Frome se construit la capitale anglaise de la démocratie participative

    Par
    Un panneau de IFF dans les rues de Frome © AA Un panneau de IFF dans les rues de Frome © AA

    Une partie des Anglais sont appelés aux urnes jeudi 2 mai à l’occasion d’élections locales, qui s’annoncent difficiles pour le gouvernement. Dans le sud-ouest du pays, à Frome, ce scrutin intervient huit ans après l’élection d’une majorité d’élus locaux apolitiques, rassemblés sous la bannière « Independents for Frome ». Leur credo, à contre-courant de bien des crispations liées au Brexit : l’écoute et la qualité de vie des habitants.