«Immunisation de groupe»: le choix très risqué de Boris Johnson

Le premier ministre britannique n’a annoncé aucune mesure drastique face au Covid-19, jeudi 12 mars, lors d'une conférence de presse attendue. Le gouvernement mise sur le développement d’une « immunisation de groupe », processus qui risque de faire plusieurs centaines de milliers de victimes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Londres (Grande-Bretagne), de notre correspondante.– Les Britanniques ont vécu un moment très étrange et très angoissant, jeudi 12 mars, en fin de journée. Le premier ministre a annoncé sur un ton solennel que le pays traversait « la plus grave crise sanitaire d’une génération » et qu’il ne comptait prendre aucune mesure drastique pour tenter de l’enrayer.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal