Royaume-Uni: des soupçons sur la noyade d’une jeune réfugiée nourrissent les manifs Black Lives Matter

Par

Le corps d’une Somalienne de 12 ans a été retrouvé dans une rivière en juin 2019 près de Manchester. Alors que sa famille réclame la réouverture de l’enquête qui avait conclu à un accident, sa demande est relayée en masse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Grande-Bretagne).– Lorsque Shukri Abdi se noie le 27 juin 2019, la mort de l’adolescente ne fait pas les gros titres de la presse britannique. La police du Greater Manchester conclut rapidement à un « tragique accident ». De toute façon, Shukri n’a pas du tout le profil des victimes dont le visage se trouve à la une des journaux outre-Manche. Elle est musulmane et porte le hidjab. Elle est aussi noire et réfugiée.