Tchad: l’ambassade de France s’active en coulisses pour calmer les contestataires

Par

Au Tchad, l’ambassade de France s’active en coulisses pour faire accepter son nouvel allié, le président du conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby. Plusieurs représentants associatifs et membres de mouvements d’opposition joints par Mediapart assurent que les diplomates français ont tenté de les convaincre de cesser leurs manifestations contre la junte militaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, la France a (un peu) haussé le ton vis-à-vis de la junte qui a pris le pouvoir au Tchad, le 20 avril. Quelques jours après avoir adoubé publiquement son chef Mahamat Idriss Déby, Emmanuel Macron s’est fendu d’un communiqué pour condamner « avec la plus grande fermeté » la répression de manifestations par le nouveau régime. Au moins cinq manifestants avaient été tués dans les défilés condamnant la prise de pouvoir par un conseil militaire de transition hors de tout cadre constitutionnel.