Nouvelles accusations contre Manafort, ancien conseiller de Trump

Par
Paul Manafort, qui fut le directeur de campagne de Donald Trump, est visé par de nouvelles accusations qui lui seront signifiées vendredi, a-t-on appris auprès de la justice américaine.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Paul Manafort, qui fut le directeur de campagne de Donald Trump, est visé par de nouvelles accusations qui lui seront signifiées vendredi, a-t-on appris auprès de la justice américaine.

Paul Manafort est déjà poursuivi pour une série de faits allégués dont blanchiment d'argent, fraude bancaire et fraude fiscale dans le cadre de l'enquête que mène le procureur Mueller sur l'ingérence présumée de la Russie dans la campagne présidentielle de 2016 et une possible collusion entre des membres de l'équipe Trump et Moscou.

Il a été placé en résidence surveillée et il doit porter un bracelet électronique.

Robert Mueller a présenté la semaine dernières de nouvelles accusations contre Paul Manafort et Konstantin Kilimnik, un de ses associés d'affaires que l'on soupçonne d'être lié au renseignement militaire russe.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale