En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance

Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Kyiv (Ukraine).- Le 24 février, quand la guerre commence, un sentiment d’impuissance envahit Daniil Tcherkasskiy. Les bombes pleuvent sur son pays d’origine. À l’autre bout du globe, ce chef d’entreprise dans l’informatique, qui a quitté Kyiv pour Chicago il y a vingt-cinq ans, ne peut rien y faire. Deux amis américains le contactent. Quelques jours avant le début de l’offensive russe, le couple a eu des jumeaux prématurés d’une mère porteuse dans une clinique de la capitale ukrainienne et cherche désespérément du lait maternel. Daniil poste sur Facebook un message comme une bouteille à la mer : « Est-ce que quelqu’un connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui pourrait les aider ? »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal