Un intrigant projet de port franc à Vladivostok

Par

L'oligarque russe Dmitri Rybolovlev est-il derrière le gigantesque projet de port franc à Vladivostok, copie conforme de ceux qui existent déjà à Genève, Singapour et Luxembourg ? Plusieurs éléments permettent de le penser et éclairent sous un autre jour la guerre que se livrent, depuis des mois, le milliardaire et son ancien marchand d'art, Yves Bouvier, « inventeur » du concept.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Genève, de notre correspondante.- La nouvelle a été rendue publique début juillet dans les médias russes, puis confirmée en grande pompe lors du premier forum économique oriental qui s’est tenu début septembre à Vladivostok, en présence de Vladimir Poutine : quinze municipalités de la région côtière extrême-orientale russe obtiendront dès octobre 2016 le statut de zone franche, ce pendant 70 ans, avec à la clé de nombreux avantages fiscaux et douaniers. L’objectif est de booster le développement économique de la région en se tournant résolument vers les pays de l’Asie pacifique, alors que les sanctions américaines et européennes frappent toujours la Russie.