«Puigdemont est comme Tsipras, il a cédé au chantage»

Par

Les militants indépendantistes ont beaucoup attendu du discours de Carles Puigdemont. Mais à l'explosion de joie à l'annonce de la déclaration d'indépendance a fait suite un silence empreint de perplexité. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Barcelone (Espagne), envoyé spécial - Toute la journée de ce mardi 10 octobre, Barcelone a attendu le discours de Carles Puigdemont, le président du gouvernement catalan, et d’une éventuelle déclaration d’indépendance. À mesure que la journée avançait, la tension était de plus en plus palpable. Le dispositif policier devenait plus dense et les hélicoptères de la Guardia Civil et des Mossos d’Esquadra tournoyaient autour de la ville.