L'Allemagne interdit deux éditeurs liés selon elle au PKK

Par
L'Allemagne a annoncé mardi avoir interdit deux organisations de médias liées selon elle au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et l'Union européenne.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne a annoncé mardi avoir interdit deux organisations de médias liées selon elle au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et l'Union européenne.

La police a mené des perquisitions en début de matinée dans les locaux de la maison d'édition Mesopotamia et de MIR Multimedia en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Basse-Saxe, dans l'ouest du pays.

"Etant donné que le PKK reste actif en dépit de son interdiction en Allemagne, il est nécessaire de contenir ces activités", a déclaré le ministre de l'Intérieur Horst Seehofer.

Selon son ministère, les revenus de ces deux organisations sont directement versés au PKK, qui mène depuis trente-cinq ans une insurrection armée contre l'Etat turc dans le sud-est de la Turquie.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale