Grèce: la fermeture de l'audiovisuel public ouvre une crise politique majeure

Par et

La fermeture brutale de l'ensemble de l'audiovisuel public ouvre une nouvelle période de crise en Grèce. Outre une grève générale annoncée pour jeudi, le premier ministre de droite, Antonis Samaras, prend le risque de faire voler en éclats sa coalition avec les socialistes du Pasok et la gauche modérée de Dimar. L'onde de choc s'est propagée au parlement européen. De nos correspondants à Athènes et Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante à Athènes et de notre envoyé spécial à Bruxelles