La tentative d’assassinat d’un journaliste-vedette secoue les Pays-Bas

Par Antoine Mouteau

Peter R. de Vries a été visé mardi 6 juillet par des coups de feu à sa sortie d’un studio de télévision à Amsterdam. Après deux exécutions similaires, la piste de la mafia de la cocaïne est dans les esprits. Et le gouvernement pointé du doigt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Haye (Pays-Bas).– Le regard concentré, le visage fermé, Peter R. de Vries écoute attentivement la présentatrice de l’émission RTL Boulevard qui se tient à ses côtés. Il est 19 heures passées lorsqu’elle lui donne la parole sur l’assassinat d’un coiffeur, il y a deux ans, dans la banlieue d’Amsterdam. Comme à son habitude, le journaliste livre son sentiment sur la culpabilité de l’auteur présumé. Moins d’une demi-heure plus tard, alors qu’il tente de rejoindre un parking à quelques mètres des studios de RTL, dans le centre-ville de la capitale, il est atteint de cinq coups de feu qui le laissent encore aujourd’hui entre la vie et la mort.