L’écrivain Salman Rushdie poignardé, une agression « préméditée » selon le procureur

Salman Rushdie restait hospitalisé dimanche, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. L’agresseur présumé a plaidé non coupable samedi.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Salman Rushdie ne se trouve plus sous assistance respiratoire mais restait hospitalisé dimanche 14 août, après avoir été poignardé au cou et à l’abdomen deux jours plus tôt, alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence dans un centre culturel de l’ouest de l’État de New York.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal