Des armes françaises destinées au Liban auraient-elles fini à Riyad?

Par

L'Orient Le Jour (Beyrouth) rend compte d'un article de la revue en ligne Orient XXI, qui questionne le cheminement d'armes de la France vers l'Arabie saoudite, en particulier celles utilisées au Yémen, qui rendrait Paris complices de crimes de guerre dénoncés par des ONG...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que se tient à Genève, depuis le 11 septembre et jusqu'au 15, la Conférence des États signataires du traité sur le commerce des armes, la revue en ligne Orient XXI rapporte, dans un article intitulé « Comment la France participe à la guerre contre le Yémen », que « le gouvernement français serait passé par un contrat destiné au Liban pour préparer la guerre au Yémen et accélérer ses livraisons d'armes au plus fort du conflit ».