Paradis fiscaux: Juncker plaide de nouveau pour en finir avec la règle de l’unanimité

Dans son discours sur l’état de l'Union – son dernier avant les européennes de 2019 –, le président de la Commission Jean-Claude Juncker s’est montré avare en annonces. Parmi les seuls points saillants de l’exposé, il a plaidé pour une réforme de la prise de décision dans certains domaines clés, dont la politique fiscale.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À Strasbourg mercredi 12 septembre, deux votes clés ont dominé l’agenda du Parlement européen, l’un sur la Hongrie de Viktor Orbán, l’autre sur les droits d’auteur. À peine si le discours sur l’état de l’Union de Jean-Claude Juncker – son dernier avant les élections européennes de mai 2019, qu’il a prononcé en tout début de journée – a retenu l’attention.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal