Après l'attentat d'Ankara: «Nous n'oublierons pas»

Par

Passé le choc, la colère et les questions. Le terrible bilan de l'attentat qui a frappé samedi une manifestation de l'opposition dans la capitale turque – près d'une centaine de morts – achève de plonger le pays dans la crise politique, à quelques semaines des législatives du 1er novembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ankara, de notre correspondant.- « Nous étions en train de nous préparer pour la diffusion en direct de la marche. Il était un peu de plus de 10 h 00. Nous avons entendu le bruit assourdissant d’une explosion. Puis une autre quelques secondes plus tard. » Ceren Bayar est journaliste. Ce samedi 10 octobre, elle était devant la gare d’Ankara pour la chaîne IMC TV. Le lieu de départ convenu des manifestations qui se déroulent dans la capitale de Turquie.