En Pologne, des villages frontaliers au rythme de la guerre en Ukraine

En novembre, un missile égaré s’écrasait dans le sud-est de la Pologne, tuant deux agriculteurs à cinq kilomètres de la frontière ukrainienne. Les habitants de la région, qui vivent au rythme de la guerre depuis février, espèrent que l’incident ne se reproduira pas, sans en être tout à fait sûrs.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Przewodów, Budynin (Pologne).– À gauche du séchoir à grains, des vitres soufflées jonchent la terre noire du village de Przewodów, à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne. Des rubans de signalisation délimitent un fossé rectangulaire agrandi d’un cratère. De la balance agricole, il ne reste plus grand-chose. Mais les grains de maïs, à peine recouverts de neige, sont toujours là, les mêmes que Bogdan Ciupek et Bogusław Wos pesaient ce jour-là, avant d’être soufflés dans une violente explosion due à un projectile.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal