La pandémie laisse les écoliers brésiliens au tapis

Par

Covid ou pas, le gouvernement de Jair Bolsonaro délaisse les moins privilégiés, sabre dans les budgets des aides sociales et du ministère de l’éducation. En conséquence, le décrochage scolaire mais aussi le travail infantile repartent à la hausse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Recife (Pernambouc, Brésil).– « Je me suis vraiment sentie exclue. Pendant plusieurs semaines, je navais pas moyen daccéder aux cours en ligne », explique Gloria, 13 ans, qui habite sur les hauteurs de Camaragibe, une banlieue de Recife, dans une minuscule maisonnette, sans table, divisée en trois pièces exiguës. Quelques semaines après le début de la pandémie, en mars 2020, le gouvernement local a bien mis en place des cours en ligne, mais sans équipement adapté, l’adolescente ne peut y participer.