Pour réduire les prix de l’énergie, l’Union européenne veut taxer les superprofits

Le sujet devrait être au cœur du discours sur l’état de l’Union de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Au programme : taxation des superprofits et baisse de la consommation. Certaines des solutions prônées inquiètent des ONG ou des acteurs du renouvelable.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Bruxelles (Belgique).– Il aura fallu du temps pour lever les réticences des plus ardents défenseurs du libre marché. Après des tergiversations, l’Union européenne s’apprête à intervenir sur les marchés de l’énergie pour faire baisser les prix, dont l’augmentation frappe de plein fouet les consommatrices et consommateurs européens. « Ce n’est plus le moment des techniciens ni des économistes, mais c’est le moment du politique », a par exemple déclaré Tinne Van der Straeten, la ministre belge de l’énergie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal