Berlin, laboratoire contre l’immobilier trop cher

Par

Le gel de près de 1,5 million de loyers berlinois, annoncé en fanfare en juillet dernier, pourra-t-il démarrer début 2020 comme prévu ? Au vu des désaccords qui règnent au sein de la coalition de gauche qui gouverne Berlin, cela semble peu certain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Fin septembre, 400 « activistes » ont lancé l’opération « Tu mal wat ! » (« Fais quelque chose ! »). Pendant un week-end, des jeunes gens, souvent encagoulés façon black blocs, ont ainsi joué au chat et à la souris avec la police, occupant tour à tour plusieurs maisons d’habitation et bâtiments industriels. Quelques jours plus tard, le 3 octobre, d’autres associations et le grand syndicat des services Verdi réunissaient quelques milliers de personnes pour une marche plus officielle, demandant à ce que « le couvercle sur les loyers ne se transforme pas en passoire ».